Ca y est, l’été est là. On va pouvoir aller à la plage. L’an dernier j’avais écrit un article sur les accessoires indispensables pour une première sortie à la plage. Cette année je me concentre plus spécifiquement sur la crème solaire. Dans cet article, nous allons voir pourquoi la crème solaire minérale bébé est plus respectueuse de l’environnement que les crèmes solaires chimique classique et pourquoi c’est important.

Pourquoi les crèmes solaire classiques sont mauvaise pour la planète ?

Les crèmes classiques utilisent souvent comme principe actif du benzophenone-2 (PB2) ou de l’oxybenzone (BP3). Ces deux produits font partie des perturbateurs endocriniens à éviter. Ils ont aussi une fâcheuse tendance à tuer les algues qui vivent dans les coraux, et donc à tuer les coraux.

Si vous allez en vacances à Fakarava (Polynésie Française), c’est affreux de ce dire que vous allez ruiner les beaux coraux de cette magnifique île.

Corail Polynésien menacé par la crème solaire
Corail Polynésien menacé par certaines crèmes solaire. Observez comme ce poisson vous implore d’arrêter d’utiliser de la crème solaire chimique (c’est ce que je lis dans ses yeux)

Si vous allez en vacances à la Grande Motte (Hérault), il n’y a pas de coraux. Par contre comme partout dans la mer, il y a des phytoplanctons. Un phytoplancton c’est un tout petit bout de végétal qui flotte dans les premiers mètres d’eau.

Et les phytoplanctons sont eux aussi menacés par les crèmes solaires chimiques.

Même si il n'y a pas de corail là où vous vous baignez, il y a des organismes sensible à la crème solaire
Même si il n’y a pas de corail là où vous vous baignez, il y a des organismes sensible à la crème solaire

Phytoplancton : La base de la chaîne alimentaire

Un excellent article (à qui j’ai volé la figure ci-dessous) explique bien à quoi servent ces organismes, et je vais le résumer ici. Les phytoplanctons sont la base de la chaîne alimentaire.

Protéger les phytoplancton de la crème solaire, c'est protéger toute la chaîne alimentaire marine !
Protéger les phytoplancton de la crème solaire, c’est protéger toute la chaîne alimentaire marine !

Quand on voit ce schéma on comprend bien que les phytoplanctons se “nourrissent” du soleil (comme la plus part des végétaux), et nourrissent les zooplanctons, qui nourrissent les petits prédateurs etc… Donc si on a moins de phytoplancton, on a moins de tous le reste…

Phytoplancton : Fixateur du CO2.

Les phytoplanctons absorbent le carbone (C) du CO2, et libère l’oxygène (O). Ils absorbent le carbone pour créer une structure “calcifiée”, c’est à dire de petits os. Si on a moins de phytoplancton, alors le CO2 reste dans l’atmosphère et l’effet de serre s’accroît.

Si avec tout ça je ne vous ai pas convaincu qu’il est nécessaire de protéger les phytoplanctons, vous pouvez continuer à acheter des crèmes solaire chimique, et quitter cette page via ce lien.

Maintenant que nous sommes entre gens bien, j’ai un petit aveux à vous faire. Je n’ai pas compris pourquoi le benzophenone-2 et l’oxybenzone perturbent les phytoplanctons. Mais il semble que cela fait consensus dans le monde académique.

Crème solaire minérale bébé :

Le principe d’une crème solaire minérale est de contenir de toutes petites particules minérales (souvent du dioxyde de Titane) qui vont rester sur la peau et réfléchir les rayons du soleil. Les crèmes chimiques contiennent quant à elles de molécules qui pénètrent dans l’épiderme pour absorber les UV.

Il y a donc deux avantages à utiliser les crèmes minérales :

  1. Le principe actif ne pénètre pas l’épiderme, il reste sur la peau et agît comme un écran
  2. La crème solaire minérale agît dès son application. Contrairement aux autres crèmes chimiques qui agissent quelques minutes après leur application (quand la crème a pénétrée l’épiderme).

Il existe de nombreuses crèmes solaires minérales. Puisqu’on s’intéresse à la protection solaire pour des enfants, il faut un indice de protection maximal, à savoir SPF50.

On trouve les marques classique du domaine, à savoir Bioderma, Nivea, Bepanthen. Puis des marques plus spécialisées dans les cosmétique “bio”, à savoir Zaffiro Organica, Bio Solis, et Les laboratoires de Biarritz.

Avis sur la crème solaire minérale bébé des Laboratoires de Biarritz : Algamaris.

A titre personnel j’achète la crème solaire minérale bébé des laboratoires de Biarritz de la gamme Algamaris.

Crème solaire des Laboratoires Biarritz Algamaris.
Crème solaire minérale bébé des Laboratoires Biarritz Algamaris.

La première chose que j’ai remarqué quand j’ai acheté cette crème, c’est que contrairement à celle que j’avais avant, le packaging est adapté aux enfants. Le bouchon fait plusieurs centimètres de diamètre. On est donc sur que notre fille ne l’avalera pas.

Une fois appliquée sur la peau elle laisse une fine couche blanche. Cela permet de constater qu’elle est résistante à l’eau de baignade. Comme c’est écrit sur la boite ! Personnellement je renouvelle l’application toute les 45 minutes (et je ne reste pas plus d’une heure et demi à la plage).

La texture est un peu plus “pâteuse” qu’une crème solaire classique.

J’apprécie beaucoup le fait qu’elle soit inodore.

Son principe actif est le dioxyde de titane (comme souvent pour la crème solaire minérale bébé ou adulte). Ensuite on trouve tout plein de composants extraits d’algues si l’on en croit le site des laboratoires de Biarritz. Puis on trouve des ingrédients comme l’huile de noix de coco ou le beurre de karité extrait de l’agriculture biologique.

Si vous êtes adepte du circuit court, vous pouvez acheter la crème solaire directement sur le site des laboratoires de Biarritz, mais c’est légèrement plus cher que sur Amazon.

Conseils pour ne jamais attraper de coup de soleil.

J’ai grandi au bord de la mer, et j’y vis toujours. J’ai fait beaucoup de voile. Et cela fait bien longtemps que je n’ai pas attrapé de coup de soleil. Voici mes conseils.

  1. Je ne vais jamais à la plage aux heures les plus chaudes. Maintenant que vous êtes parents, vous avez du remarquer qu’on est levé très tôt. Même pendant les vacances ! Donc allez à la plage de 10h00 à 12h30, et revenez y en soirée.
  2. Aillez toujours un vêtement sur vous. Personnellement, je ne suis jamais torse nu, et je ne laisse jamais ma fille (qui a 18 mois) torse nue. Je lui ai acheté un petit lycra (j’utilisais la même chose l’été quand je faisais de la voile) pour la protéger du soleil. Attention, un lycra n’est pas une protection thermique.
  3. Enduire les parties du corps qui dépassent du lycra de crème solaire d’indice maximal !