A quoi servent ces trois gouttes d’Adrigyl, de Zymad ou autre vitamine D que l’on nous dit de donner à nos bébés de la naissance à 18 mois ? Et pourquoi 3 gouttes ? Pourquoi pas deux, ou 4 ? Dans cet article, je vais vous résumer ce que j’ai compris d’un article qui me semble très sérieux sur la quantité de vitamine D à donner à un bébé. Je tiens à préciser que je ne suis pas médecin, donc que ce que je dit ici a autant de poids que ce que vous pourrez lire sur le cannal 18-25ans du forum de jeuxvideos.com. Et ce que vous dit votre médecin est forcément plus adapté à ce que vous pouvez lire à droite ou à gauche.

Résumé de l’étude du Dr Celia Rodd (Mc Gill University).

L’étude complète est disponible ICI. Les parties en italique dans les chapitres suivants sont des traductions d’extraits de l’étude.

Pourquoi faut il prendre des gouttes de vitamine D :

La vitamine D est importante pour les phases de croissance osseuse. Les nourrissons sont susceptibles d’avoir une carence en vitamine D car la quantité de vitamine D dans le lait maternel est limité.

Dans une autre étude on trouve que le lait maternel contient environs 40 UI par litre de vitamine D.

Il y a deux sources de vitamines D naturelles. L’exposition au soleil et la consommation de certains aliments. Ces deux sources ne sont pas disponibles chez le nourrisson. On ne va pas s’amuser à les faire cuire au soleil, ni à leur faire manger du poisson gras. Qui plus est, ils sont en pleine croissance, donc il leur faut un surplus de Vitamine D.

Description de l’expérience :

Pour cette étude 132 enfants ont été placés dans 4 groupes. Chaque groupe a reçu un complément différent en vitamine D. Le premier groupe a reçu 400 UI par jour. Le deuxième groupe 800 UI par jour, le troisième 1200 UI et le quatrième 1600 UI. Pour info, en France, il est recommandé de donner 1000 UI par jour aux enfants. Donc une goutte contient 333 UI. Une UI étant une “unité internationale“. C’est une unité utilisée en pharmacologie basée sur l’activité d’une substance sur l’organisme.

Puis ils ont mesuré la concentration de la molécule 25(OH)D des enfants des différents groupes. D’après l’institut national de la santé Américain, il faut que cette concentration soit comprise entre 50 nmol/L et 125 nmol/L pour que les os croissent correctement (voir la table 1 de l’article suivant).

Effet de la quantité vitamine D sur la concentration en 25(OH)D
Effet du dosage de la vitamine D sur la concentration de 25(OH)D

Voici comment lire la figure ci-dessus. A gauche, on trouve les pourcentages d’enfants dont la concentration de 25(OH)D est supérieure ou égale à 75 nmol/L. A droite, ceux dont la concentration est juste au dessus des recommandations, à savoir 50 nmol/L. La couleur des barres correspond au dosage de vitamine D qu’ont pris les enfants, et les groupes correspondent aux ages.

Donc si l’on regarde la barre la plus à gauche, elle signifie que : 55% des enfants ayant pris 400 UI de vitamine D ont une concentration supérieure à 75nmol/L à l’age de 3 mois.

Si l’on regarde la barre la plus à gauche de la figure de droite elle signifie que : 97.5 % des enfants ayant pris 400 UI de vitamine D ont une concentration supérieure à 50 nmol/L à l’age de 3 mois.

La conclusion que je fait de cette figure est que si l’on fait confiance aux recommandations officielles, donc que 50nmol/L de 25(OH)D suffisent pour la bonne croissance des os. Alors 400 UI de vitamine D suffit (soit une grosse goutte d’Adrigyl).

Pourquoi ne pas donner 5 gouttes d’Adrigyl alors ?

Si la concentration de 25(OH)D dépasse les 125 nmol/L alors l’enfant est en “hypercalcémie”, et ce n’est pas bon du tout. Dans l’étude du Dr Rodd, les enfants qui prenaient 1600 UI par jour de vitamine D ont du arrêter le traitement assez vite car ils présentaient une concentration supérieure à 125 nmol/L de 25(OH)D.

Avant d’arriver à l’hypercalcémie si l’enfant a trop de vitamine D, il aura mal au ventre et digérera mal.

En France on donne 3 gouttes d’Adrigyl, ça fait combien d’UI ça ?

En France les recommandations officielles sont 1000 UI par jour de vitamine D (contre 400 aux Etats Unis, et au Québec). Donc une goutte d’Adrigyl contient 333 UI de vitamine D, c’est d’ailleurs écrit sur la boite.

Flacon d'adrigyl. Une goutte vaut 333 UI de vitamine D
Flacon d’adrigyl. Une goutte vaut 333 UI de vitamine D

Y a t il une différence entre enfants allaités et enfants au biberon ?

Nous avons essayé d’allaiter notre fille aînée et ça s’est mal passé. Donc nous donnons du lait en poudre à notre petit dernier (qui a un mois à l’heure où j’écris cet article). Il est écrit sur la boite que ce lait contient 1.7 microgramme de vitamine D pour 100 ml.

Le lait maternisé est enrichi en vitamine D
Le lait maternisé est enrichi en vitamine D

Je donne 720 mL par jour à mon fils, donc il a 12,24 microgrammes de vitamine D par jour, soit 490 UI de vitamine D par jour grâce à son alimentation. Une UI de vitamine D valant 0.025 micro gramme.

Donc à quantité de lait égale, on va trouver un peu moins de 50 UI de vitamine D pour un enfant allaité, et 680 pour un enfant nourrit avec le lait maternisé que j’utilise.

Petite aparté, vous remarquerez qu’il y a 4.4mg de taurine dans le lait que j’utilise. C’est peut être pour ça qu’il dort pas bien, il est shooté au redbull !

Conclusion :

Il ne semble pas y avoir de consensus sur la concentration de 25(OH)D nécessaire pour être en bonne santé. En France on suppose qu’il faut être entre 75 et 125 nmol/L et aux US ils considèrent qu’il faut entre 50 et 125 nmol/L. Et donc il y a de grosses différence de quantité de vitamine D donnée aux enfants en fonction des pays.

Entre 800 et 1200 UI par jour de vitamine D sont suffisant pour garantir au moins 75 nmol/L de 25(OH)D.

Par contre plus de 1600 UI par jour semble dangereux.

Avec un lait maternisé on va avoir environ 680 UI par litre de lait de vitamine D.

Trop de vitamine D semble poser des problèmes de digestion.

Donc si votre enfant est au lait maternisé, et que vous donnez 3 gouttes d’Adrigyl ou autre complément de vitamine D, il y a de forte chances pour que vous soyez au dessus des 1000 UI par jour. S’il a des problèmes de digestion, peut être que vous pourriez demander au pédiatre l’autorisation de ne donner qu’une ou deux gouttes d’Adrigyl au lieu des trois habituellement recommandées.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here