Avec M, nous avons pu faire un long voyage dernièrement en compagnie de bébé. Je ne vous en dirai pas plus sur la destination, ça sera l’objet d’un autre article. Je voulais plutôt échanger autour de la thématique d’un grand voyage avec un bébé ou un enfant en bas âge.

En effet, j’avais beaucoup d’interrogations avant le départ et vous serez peut être dans le même cas que moi. Avec le recul, j’ai les idées plus claires pour le prochain pays et je partage avec vous quelques réflexions.

Mais avant d’aller plus loin, voici ma définition d’un voyage long. C’est un voyage dans un pays étranger (non francophone) pour une durée supérieure à 15 jours.

Pourquoi ces critères ?

  • Le pays étranger: il faudra forcément s’adapter à un rythme et des habitudes de consommation différentes. Ce qui a un impact lorsqu’on voyage avec un bébé. La barrière de la langue ajoute aussi une difficulté.
  • Une durée supérieure à 15 jours impose de pouvoir se fournir en matériel de puériculture sur place et demande de prévoir une organisation un peu plus poussée en terme de préparatifs..

Note de la Rédaction (NDLR): Les recommandations suivantes sont purement personnelles. Rien n’empêche d’aller au delà et d’avoir une vision bien différente de la mienne.

Choisir un pays pour voyager avec un bébé ou un enfant en bas âge :

Un pays sans vaccin :

Bon clairement avant de continuer, je ne suis pas fan des vaccins. Je suis d’ailleurs un peu du côté du Professeur Joyeux à ce niveau.

Si je vous dis ça, c’est que pour voyager dans certains pays, il faut une quantité de vaccins assez conséquente, de quoi assommer un cheval.

Vous voulez épargner à votre bébé (ou enfant en bas âge) un surplus de vaccins en plus de ce qu’on lui administre en France? Autant choisir un pays qui ne demande pas de vaccin pour pouvoir y aller.

Et dans ce cas, la liste diminue drastiquement.

Par exemple, mieux vaut y réfléchir à deux fois avant de programmer un grand voyage avec bébé vers la République Démocratique du Congo. Ce pays nécessite les vaccins suivants:

  • Fièvre jaune.
  • Paludisme.
  • Thyphoïde.
  • Hépatite A.
  • Hépatite B.

Comment faire pour avoir plus d’informations sur ce sujet et choisir un pays où il ne faut pas ou très peu de vaccins pour bébé?

Je vous invite à consulter la très bonne page de l’institut Pasteur qui donne, pays par pays, les recommandations en terme de vaccination pour préparer le voyage.

Par exemple, pour la République Démocratique du Congo, il faudra prévoir un vaccin de fièvre jaune:

Grand voyage avec Bébé vaccination
Exemple de vaccins nécessaire pour bébé en RDC

Voici d’ailleurs un petit film un peu plus généraliste et bien bien fait sur les risques liés à la non vaccination en partant dans les pays concernés par les risques de maladies.

Je tiens à préciser que je ne fais pas de propagande pour le vaccin en diffusant cette vidéo.

Vous l’avez vu en début d’article, je ne suis pas fan.

Mais au moins, ça à la mérite d’être expliqué et vous pourrez forger votre propre opinion dans le but de choisir votre destination de voyage.

Une destination de voyage avec bébé avec un niveau sanitaire acceptable:

Une fois le choix arrêté en ce qui concerne la vaccination (qu’on choisisse ou pas l’injection de produits stupéfiants fournis par les labos pharmaceutiques avec aval des autorités sanitaires) il faut se pencher sur l’état sanitaire du pays qui fait l’objet du voyage avec bébé.

J’ai choisi deux points en particulier liés au fait qu’il y ait un bébé dans l’affaire :

  • L’accès aux soins : mieux vaut prévenir que guérir. En règle générale les petits bouts de choux ou les un peu plus grands sont régulièrement soumis à quelques maladies. Il vaut mieux partir dans un pays ou la médecine est bien présente et dotée de moyens conventionnels suffisants en cas de problème.
  • La qualité de l’eau : c’est le deuxième point important à vérifier. Est ce que l’eau est potable, au moins dans une partie du pays? En effet, il faut déjà gérer la recherche du lait en poudre, alors si il faut encore se coltiner les bouteilles d’eau, c’est un sport de haut vol!
choisir pays Grand voyage avec Bébé
L’eau potable au robinet: un critère important pour effectuer un Grand voyage avec Bébé

Un niveau de sécurité acceptable:

Vous pensez avoir trouver le pays idyllique pour organiser ce voyage avec bébé?

Loin de moi l’idée de vous faire peur et de vous mettre le doute. Il faut quand même combiner les deux recommandations précédentes avec une tout aussi importante: le niveau de sécurité.

On ne vit pas dans un monde plus dangereux aujourd’hui qu’il y a 100 ans.

Et oui, n’en déplaise aux pessimistes et oiseaux de mauvaise augure! Je pense que lors des siècles derniers, il ne faisait pas bon se balader dans une diligence ou un navire à destination d’une nouvelle contrée.

Mais quand même, il faut faire un peu attention dans la mesure ou vous voyagez avec un (ou plusieurs) bébé(s)!

Pour cela, un petit coup d’oeil sur le site du ministère des affaires étrangères ici, qui répertorie les pays et leur risque.

Mais il faut quand même avoir un esprit un peu critique sur ce qui est inscrit sur le site et avoir des gestes de bon sens quand on voyage avec un bébé (ou même sans):

  • Pas d’objet de valeur sur soi.
  • Un sac à dos bien fermé et porté devant dans les endroits avec de la foule.
  • Pas d’objet apparents dans la voiture.

Ces indications sont valables à l’étranger mais également en France.

voyager avec un bébé, liste des pays sécurité
Le niveau de sécurité du pays est essentiel pour choisir la destination de voyage avec un bébé

Pays chaud ou pays Froid pour voyager avec bébé?

Enfin, dernier point en ce qui concerne le choix de la destination pour un voyage de longue durée avec un enfant en bas âge: le climat.

Le temps qu’il fera sur place à une incidence sur plusieurs points différents:

  • La taille de la valise.
  • Les vaccins nécessaires (voir le chapitre précédent).
  • Les maladies qu’il est possible de contracter plus ou moins facilement dans le pays selon la température qu’il y fait.

Un pays Froid aura l’avantage d’avoir moins de vaccins mais il faudra compter sur une valise plus imposante, les vêtements d’hiver prennent plus de place. Généralement, dans ces pays, le niveau de vie est un peu plus élevé. Il sera plus facile de trouver des produits communs à ceux que vous utilisez d’habitude. Mais qui dit froid dit maladies un peu embêtantes pour bébé comme le rhume, la grippe etc…

Grand voyage avec Bébé dans un pays froid

Le pays chaud enfin est celui qui vient plus facilement à l’esprit pour organiser un voyage de long durée avec un bébé. Pas besoin de beaucoup de vêtements et on oublie plus facilement les rhumes et maladies liées aux températures basses. Par contre, il faut souvent des vaccins. Il faut aussi compter sur les moustiques et le soleil, ennemi n°1 dans les pays chauds.

Grand voyage avec Bébé pays chaud ou froid

Ce qu’il faut emmener pour un long voyage avec bébé :

Voici une liste de quelques éléments qu’il me semble important d’emporter, au minimum, dans le sac de voyage de bébé.

Bien sûr, elle peut être rallongée ou même raccourcie avec pour objectif d’avoir une valise qui soit transportable dans une optique plus minimaliste.

Check liste voyage avec bébé:

  • 10 – 15 jours de couche (de notre côté, on est chez Naty) et il faut prévoir environ 4 couches par jour.
  • Quelques produits d’hygiène pour bébé (liniment et cotons).
  • Un bavoir.
  • Une tenue longue (ou deux selon le pays).
  • Une couche de piscine.
  • Deux tenues courtes pour l’été.
  • Les médicaments de base.
  • Les ordonnances et une copie des vaccins.
  • Des pansements contre les piqures de moustiques (super important, sauf si vous partez au Pôle Nord!).
  • De l’anti-moustiques pour bébé.
  • De la crème solaire (celle qui ne pollue pas les océans comme cette crème anti UV dont nous avons parlé sur papa.life).
  • Des vêtements anti UV si vous allez à la plage.
  • Une petite serviette qui permet de changer bébé un peu n’importe où (un Rocher sur un bord de falaise ou d’un volcan en éruption, sur un kayak en pleine mer avec vent force 8..)
  • Un élément qui rappel la maison (en plus des doudous): par exemple le petit oreiller qui sert à faire dodo. C’est un élément d’accroche important qui permet de rappeler le foyer familial.
  • Quelques jouets pas trop gourmands en place (comme les accessoires de coloriage pour bébé par exemple).
  • Des lunettes de soleil.
  • Une ou deux livres pour faire le dodo et respecter le rituel de sommeil si il est mis en place.

Comment vivre sur place:

Voici une autre question qui taraude souvent les parents (en tout cas ça a été mon cas).

Comment vivre sur place lors d’un long voyage avec un bébé ou un enfant en bas âge?

Je crois qu’il y a plusieurs points à prendre en compte afin d’effectuer le meilleur voyage possible.

Vivre au rythme local:

C’est un premier point très important.

En France, nous avons des habitudes assez régulières (un train de vie) adapté à notre petite A.

  • Lever vers 7h-7h30.
  • Départ pour la MAM (maison d’assistance maternel) 3 jours par semaine, le reste avec Dad et Mum.
  • Retour à la maison à 17h (si à la MAM).
  • Douche et repas vers 19h.
  • Coucher et lecture de l’histoire du soir à partir de 20h-20h30.

Des rythmes de vie qui dépendent des pays:

Mais en partant dans un pays étranger, les habitudes de vie et le rythme des locaux ne sont pas tout à fait les mêmes.

Par exemple, dans un pays Frontalier de la France comme l’Espagne, l’heure des repas est un peu bouleversée.

Chaque pays à sa façon de vivre: il faut s’adapter aux coutumes de vie locales pour effectuer le meilleur voyage possible

Dans d’autre pays, c’est une question de coucher et lever du Soleil qui perturbe les habitudes (comme par exemple dans cet exemple de Road Trip effectué par mon “coupaing” Adrien avec sa petite famille).

Alors dans ce cas, il faut s’adapter au pays pour essayer de ne pas se compliquer la vie.

Pas question de respecter le rythme habituel mais plutôt d’en recréer un très commun à celui que vous pouvez connaître.

L’idée c’est de créer un univers semblable aux habitudes de l’enfant pour ne pas le perturber. Et il faut le faire en cohérence avec le rythme du pays.

Prenons un exemple de pays, le Costa Rica:

  • Levé du soleil vers 5h30, accompagné bien souvent des cris des Arras, des singes hurleurs et d’autres animaux tous aussi sympathiques.
  • Couché du soleil vers 17h30-18h (avec les mêmes sonorités de la jungle pour accompagner le dodo de bébé).

Dans un tel pays, difficile de dormir aux même heures qu’en France! D’autant plus si vous souhaitez profiter des bonheurs de la vie (plage, cocotiers, promenades dans la nature à la recherche des animaux etc).

Il faut donc s’adapter au pays et aller coucher bien plus tôt, vers 19h. Il y aura à peu près la même amplitude horaire de sommeil.

Un grand voyage avec bébé avec des stops assez longs:

En tant qu’adulte, c’est facile de changer d’endroit souvent.

Pas de problème, mis à part un brin de fatigue, de passer d’un hôtel à un autre chaque jour.

Mais pour un bébé, ou un enfant en bas âge, c’est autrement.

Les enfants ont besoin de repère et le fait de changer trop régulièrement c’est leur imposer un stress qui va se répercuter sur le sommeil et l’humeur de bébé.

Il faut donc faire des stops assez longs de minimum 2 ou 3 jours.

carnet de voyage bébé
Faire des stops de plusieurs jour: une donnée essentielle pour un long voyage avec bébé

A ce rythme, bébé à le temps de s’acclimater plus facilement au logement , aux personnes qui gère les habitations, à l’ambiance locale…

Bien entendu, sur un séjour court (10 jours par exemple), ça peut paraître difficilement concevable puisque ça limite le nombre d’endroits à visiter.

Mais ici, il s’agit de faire un voyage de grande durée avec bébé donc pas de souci à faire des arrêts de plusieurs jours dans une même région.

Rechercher des produits (introuvables):

Avec un bébé les besoins en terme de nourriture et d’hygiène deviennent toujours un peu plus importants.

Lait, couche, produits d’hygiène pour bébé, nourriture….

Mais si pour nous, nous essayons de faire plus simple, nous n’en sommes pas encore arrivé à faire comme nos aïeux. Ils se prenaient beaucoup moins le choux avec tout ça.

Bref, tout ça pour dire que nous avons besoin de produits qu’il est facile de trouver en France. Mais c’est une autre histoire lorsqu’on fait un voyage.

Au début, on cherche forcément à retrouver les mêmes produits. Puis on se heurte à la réalité et on doit alors faire preuve d’adaptation.

Il faut alors retrouver le produits qui ressemble au plus à celui habituel et dans certains pays, c’est un peu mission impossible.

Le plus difficile, c’est au niveau des couches notamment. Quand on a une marque habituelle qui convient bien aux petites fesses de bébé, il y a toujours une petite appréhension à changer de marque de couche.

Surtout que dans certains pays, l’histoire des couches contaminées au glyphosate, on s’en moque complètement. Il faut donc faire avec ce qu’on a (ou plutôt ce qu’on a pas).

Parfois quand on retrouve le même produit, on a tout bonnement l’impression d’avoir trouvé le Saint Graal!

Faire la cuisine comme à la maison:

La nourriture : C’est une chose de sacrée chez moi. Je tiens a pouvoir trouver des aliments qui conviennent a notre régime alimentaire familial. Nous  en grand partie végétarien, le tout sans trop de saloperie dedans.

Et là, selon le pays que tu vises, tu te retrouves parfois un peu limité en choix. Tu te retrouves un peu avec le même problème que dans le chapitre précédent, c’est à dire la recherche de produits alimentaires qui n’existent pas dans ce pays.

Parfois, c’est même la catastrophe au niveau du choix des aliments (ci dessous les rayons trop colorés d’un supermarché d’Amérique du Sud) :

Grand voyage avec Bébé, comment cuisiner
Exemple de rayon de supermarché à l’étranger: pas facile de retrouver des produits communs et de cuisiner comme à la maison

Conclusion avant d’entamer un grand voyage avec bébé:

A travers cet article, je vous ai donné quelques conseils qu’il faut plutôt prendre comme un ressenti personnel et un retour d’expérience.

Je pense qu’il ne faut quand même pas trop “se monter la rate au court bouillon” et prendre la vie avec plus de philosophie.

Dans le pays ou vous choisirez d’aller, il y a des bébés (le scoop!) Il y a donc forcément un moyen de répondre aux besoins de ces derniers.

Il faudra seulement “mettre un peu d’eau dans votre vin” et s’adapter à ce qui se fait dans le pays afin de vivre ce grand voyage avec bébé au mieux.

Aller maintenant j’arrête avec les charades et expressions populaires et je vous laisse à la recherche de votre future destination.

Hasta Luego!